Portes et miroirs

18 juillet 2008

http://brigitteallegre2.canalblog.com/

Ceci est le premier tome d'un journal en ligne commencé à l'occasion d'un voyage en Islande. Une erreur de manipulation a conduit à la naissance du second tome, c'est là que vous trouverez la chronique des jours qui passent à Cabrières d'Aigues. Presque de la fiction, puisque là comme dans les romans ou les nouvelles je choisis les personnages, l'ordre de leur apparition, les cadrages, les couleurs, les rythmes.

 

Rendez-vous là-bas.

 

P1060198

Posté par brigitteallegre à 17:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]


19 juillet 2008

Souvenirs de voyage : reconstruction

Dans ce blog, les messages les plus anciens sont affichés en premier.

104












Elucubrations, menteries, fariboles... qu'est-ce que c'est, ce carnet de voyage ? Ah, c'est bien un voyage, rassurez-vous. Je peux le dire en regardant droit dans les yeux n'importe qui sur la planète et dire : j'y étais. Je ne dirai pas : je l'ai fait comme on dit j'ai fait l'Italie, j'ai fait l'Australie, j'ai fait la manche et la Grande-Bretagne. Je ne dirai donc pas j'ai fait l'Islande. Je n'ai rien fait du tout. J'y suis allée parce que j'en rêvais. Là-bas, je me suis laissée vivre, j'ai franchi des portes que des mains bienveillantes et généreuses avaient ouvertes pour moi et j'ai pu passer à travers les miroirs. Les miroirs sont toujours déformants et les souvenirs défaillants ou fantaisistes, il faut en prendre son parti.
Alors délibérément dans ma mémoire, je ferai le tri, je cadrerai les photos à mon gré et je raconterai exactement ce que je veux et ce que moi j'ai vu. Nous étions trois à faire ce voyage, nous étions ensemble aux mêmes endroits, nous avons parlé aux mêmes personnes mais certainement, nous ne raconterons pas la même chose.


Colonne d'un temple détruit par la dernière éruption du Mont Hekla ou tuyau de béton rongé par les intempéries ?

Colonne_de_temple_ou_tuyau_de_b_ton_rong__sur_la_plage__Reykjavik

Posté par brigitteallegre à 20:39 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Le jour du départ : lundi 7 juillet 2008

chat__olienJe n'aime pas les voyages. Je déteste la bousculade aux petites heures dans des aéroports où les voyageurs sont parqués comme des bestiaux, bestiaux soupçonnés qui plus est des pires intentions à l'égard de leurs congénères. Ce paralytique, là, dans son fauteuil roulant, ne dissimule-t-il pas un pain de plastic ou une fiole de nitroglycérine dans le pneumatique de son fauteuil roulant ? Vous-là, petite fille aux tresses rousses, ôtez-donc vos tongues dont la lanière de caoutchouc est en réalité un composant essentiel d'une arme de destruction massive... Et cette petite femme sèche aux bras fermes et musclés ? Karateka, 24ème dan, ceinture si noire que l'univers autour d'elle est aspiré en un Maëlstrom épouvantable. Voyez, d'une prise aussi habile que fulgurante, elle pourrait immobiliser l'hôtesse en talons hauts et uniforme pimpant, voire la trucider et l'abandonner telle un sac de son dans la coursive de l'avion, histoire de prouver le sérieux de ses intentions et ainsi soumettre pilote et co-pilote à ses plus dangereux fantasmes. Imaginez qu'elle détourne l'avion vers les Caraïbes où elle rêve d'aller alors que moi, justement, je ne veux pas y aller ? C'est en Islande que je veux aller.

Mais... on laisse passer cette dangereuse terroriste potentielle et moi avec...

Ah, être en Islande et non pas aller en Islande. Connais-tu, lecteur, ce roman d'Anne Tyler intitulé The Accidental Tourist ? Hé bien je ressemble un peu à Macon Leary en plus séduisant. En fait c'est un homme et je ne suis qu'une femme, donc je prends mes deux avions pour me rendre en Islande et me soumets aux fouilles au corps les plus rapprochées sans mot dire. Je suis stoïque et j'ai sommeil.

 Et maintenant, je peux bien le dire, j'avais un canif, un Laguiole au manche en ronce de noyer avec une lame de 4cm, accroché à mon porte-clefs, et personne n'a rien vu. Je suis certaine que si la karateka n'est pas passée à l'action, c'est parce que elle, avec sa puissance de concentration et son entraînement supérieur, du coin de son oeil perçant autant que perfide, elle a tout vu, le surin et ma détermination ; dès lors, elle a su que les Caraïbes, il ne faudrait pas y compter. C'est donc, après une escale à Londres, en Islande que j'ai atterri.

Iceland_ExpressDans_l_avion

Posté par brigitteallegre à 20:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Il convient de se préparer

carte_et_carnet

Posté par brigitteallegre à 23:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Afin de ne pas se perdre

Perdue

Là...

Perdue_sur_la_lune

ou peut-être ici...

Posté par brigitteallegre à 23:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]



Se méfier, être prudent

gerfauts
ça pourrait mal finir :
os
Ceci est un os à moëlle bien trop petit pour nourrir des affamés.

Posté par brigitteallegre à 23:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Rencontrer les sorcières de Macbeth




rivage_Macbeth

Posté par brigitteallegre à 23:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Une mèche des cheveux d'Ophélie

Sable_ocre

Posté par brigitteallegre à 23:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »